Le fumigène

Le principe de fonctionnement consiste à faire circuler un fumigène plus ou moins dense sous la membrane d’étanchéité qui ressort aux points de fuites. Cette fumée est fabriquée par un générateur à partir d’un liquide spécifique et non toxique. Le surpresseur intégré permet d’injecter cette fumée sous pression tout en maîtrisant le débit et l’opacité de la fumée.

  • Toiture terrasse non adhérente.

    L’étanchéité doit être non adhérente, soit bitumée soit à membrane PVC. La toiture ou la terrasse peut être gravillonnée ou avec dalles sur plots.

    • Détection de la fuite par la sortie de fumée
    • Trou d’injection
    • Réglage pression et opacité
  • Toiture terrasse adhérente ou piscine

    Dans le cas où l’étanchéité est adhérente et parfois recouverte d’un carrelage, il est possible de procéder au contrôle de la bonne étanchéité par le système à champ potentiel résistif. Enfin, concernant les piscines, des tests d’étanchéité du liner ou des évacuations sont réalisés.

    • Mise en place de la boucle à champ résistif
    • Test de réception par électrodes
    • Tests d’étanchéité des piscines
  • Défaut d’isolation, d’étanchéité ou problème d’odeur !

    L’injection de fumigène peut se faire par les doublages via une prise électrique ou soit après un percement ou par une évacuation. L’injection du fumigène est adaptée au site et au défaut d’étanchéité rencontré.

    • Injection de fumée dans le doublage
    • Sortie de fumée entre la menuiserie et le caisson du volet roulant
    • Un problème d’odeur ! Injection de fumée par les évacuations
    • Sortie de fumée entre dalle défaut collage
  • Test conduit VMC et de cheminée

    L’étanchéité du conduit de VMC et de cheminée peut être contrôlée par l’injection de fumigène. Dans certain cas, elle peut être complétée par une vidéoscopie.

    • Injection de fumigène dans le conduit de fumée
    • Injection de fumigène par la VMC
    • Sortie de fumigène dans la gaine technique